AccueilPortailS'enregistrerConnexion
PPP ne répond pas aux inscriptions pour demande d'aide pour EAM, mais seulement à d'anciens membres actifs, uniquement pour sauvetage, preuves à l'appui.

Partagez | 
 

 Génétique : lexique de base, modes de transmission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 12:41

La génétique : lexique de base et modes de transmission
ou comment comprendre pourquoi nos oisillons ne naissent pas toujours avec la couleur de leurs parents


C'est au coeur de la cellule, dans le noyau exactement que se trouvent les paires de chromosomes sur lesquelles s'expriment les différents gènes régissant un caractère particulier notamment en ce qui nous concerne ici les différents éléments de l'aspect extérieur de l'oiseau ou phénotype.
Pour imager par la grammaire, on peut dire que le chromosome est une phrase réglementant l'hérédité et le gène un mot de cette phrase avec sa fonction particulière.

Par exemple chez le pigeon, les 31 paires de chromosomes sont composées de : 30 paires de chromosomes identiques : autosomes. plus 1 paire de chromosomes sexuels ZZ chez le mâle, ZW chez la femelle : gonosomes.
Chacun des deux parents donnera la moitié de son patrimoine génétique à sa descendance, constituant ainsi son génotype ( = Ensemble des constituants génétiques d'un organisme, qu'ils soient exprimés ou non, en ce qui nous concerne, visibles dans le phénotype des mutants, invisibles chez les porteurs).

Quant le caractère mutant est porté sur une paire de chromosomes identiques on dit que c'est une mutation autosomique.
Quant le caractère mutant est porté sur la paire de chromosomes sexuels : on dit que c'est une mutation liée au sexe En effet le gène mutant ne sera transmis que par le chromosome Z.



Mutations autosomiques récessives

Dans ce cas le sexe de l'oiseau n'intervient pas dans la transmission. Pour s'exprimer cette mutation doit être transmise par les deux parents qui peuvent être mutants ou bien simplement porteurs de cette mutation (à noter que dans le cas d'un porteur la mutation n'est pas visible sur le phénotype de l'oiseau)

on obtient :

normal X mutant = 100 % de porteurs
normal X porteur = 50 % normal 50 % porteur
porteur X porteur = 50 % porteur 25 % normal 25 % mutant
porteur X mutant = 50 % mutant 50 % porteur
mutant X mutant = 100 % mutant

Exemple : mutation bleue chez l'ondulée, bleue et ino chez les touis célestes, le panaché chez la callopsitte

Mutations récessives liées au sexe

Ici le sexe de l'oiseau a toute son importance Un mâle ZZ pour exprimer la mutation doit recevoir le gène mutant des ses deux parents. S'il ne reçoit le gène mutant que d'un seul de ses parents : il sera simplement porteur. Par contre la femelle ZW est soit mutante ou normale (elle ne peut pas être porteuse car la mutation est porté uniquement par le chromosome Z). Pour la femelle, la transmission se fait donc du père à la fille.

1°- mâle normal X femelle mutante = 50% femelles normales 50 % males porteurs

2°- male porteur X femelle normal= 25 melles normales 25 % femelles mutantes 25 % males normaux 25 % males porteurs

3°- mâle porteur x femelle mutante = 25 % femelles normales 25 % femelles mutantes
25 % males porteurs 25 % males mutants

4°- mâle mutant X femelle normal= 50% femelles mutantes 50 % mâles porteurs

5°- mâle mutant X femelle mutante= 50% femelles mutantes 50% mâles mutants

Exemple : mutation lutino chez les perruches ondulées, l'opaline chez les omnicolores, les pyrrhuras molinae, mutation ailes en dentelle chez les ondulées, cinnamon chez les croupions rouges

Mutations dominantes autosomiques

Ici le sexe de l'oiseau n'a pas d'importance. Pour que la mutation s'exprime dans le phénotype de l'oiseau il suffit que l'un des parents soit mutant. Un oiseau est mutant ou ne l'est pas, il n'existe pas de porteur.

Il y a deux type de dominance selon que le gène mutant est transmis par un seul parent : simple facteur SF ou bien transmis par les deux parents : double facteur DF A noter, on peut visuellement dans la majorité des cas faire la différence entre un SF et un DF.

Lorsque qu'une mutation est dite co dominante, c'est qu'elle vient s'ajouter visiblement sur la couleur de l'oiseau, comme le facteur masque jaune chez les ondulées, le gris chez les touis célestes.


On obtient :

normal X mutant SF = 50 % mutants SF 50 % normaux
normal X mutant DF = 100 % mutants SF
mutant SF X mutant SF = 50 % mutants SF 25 % mutants DF 25 % normaux
mutant DF X mutant SF = 50 % mutants DF 50 mutants SF
mutant DF X mutant DF = 100 % mutants DF


A noter le type sauvage TS n'est pas une mutation mais on peut dire dans le langage courant "qu'il l'emporte" sur toutes les mutations récessives.

N.B. Les pourcentages exprimés sont des valeurs probabilistes que l'on peut espérer obtenir. Pour une nichée donnée il peut donc y avoir des variations dans les répartitions.
Sauf pour 100 % il n'y a que cette possibilité unique quelques soient les nichées.

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]


Dernière édition par tina le Mar 29 Juin 2010 - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joonat76120
Plumeau confirmé
Plumeau confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 24
Localisation : rouen
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 17:32

Trés bon fiche (Y)
Revenir en haut Aller en bas
Pêche*
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 426
Age : 21
Localisation : namur, belgique
Emploi/loisirs : mes p'tits piafs, mes ratounets,...
Humeur : si eux vont bien, moi aussi
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 18:24

super! je m'y retrouve déja mieux! APLUSMOYEN

mais j'ai une question
Citation :
Par contre la femelle ZW est soit mutante ou normale (elle ne peut pas être porteuse car la mutation est porté uniquement par le chromosome Z

si la mutation est portée par le chromosome Z, le femelle en possédant un, comment se fait il qu'elle ne puisse pas être porteuse?
les femelles ne portent aucune mutration transmissible alors?
je sait, je suis difficile HIT
Revenir en haut Aller en bas
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 18:58

Pour Pêche,
mutations récessives liées au sexe
Comme la mutation récessive est portée par le chromosome Z et que la femelle n'en a qu'un, la mutation peut s'exprimer. Si elle a le gène mutant alors elle est mutante, la mutation se voit sur son plumage. Si elle ne le possède pas : elle est normale.
Dans ce le cas du mâle il est dit porteur si la mutation est sur un seul des deux chromosomes Z et comme la mutation est récessive cela ne se voit pas dans son plumage. Si la mutation est portée sur les deux chromosomes Z du mâle, alors il est mutant et cela se voit sur son plumage.

Euh c'est mieux comme cela ?

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Pêche*
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 426
Age : 21
Localisation : namur, belgique
Emploi/loisirs : mes p'tits piafs, mes ratounets,...
Humeur : si eux vont bien, moi aussi
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 19:33

merci beaucoup, donc pour avoir visuellement une mutation récessive, il faut deux chromosomes Z, et un seul pour être porteur Very Happy

je comprend!
Revenir en haut Aller en bas
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 19:39

Oui pour les mutations liées au sexe chez le mâle.
Pour les mutations récessives autosomiques mâles et femelles peuvent être porteurs, puisque la mutation se trouve sur un paire de chromosomes identiques et non sur les chromosomes sexuels.

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Mister J
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2015
Age : 33
Localisation : entre Orléans (45) et Blois (41)
Emploi/loisirs : logistique / aqua
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Lun 28 Juin 2010 - 23:13

Très bon sujet Tina, mais j'ai quelque complément à ajouter sur les mutations Co-dominante.

De plus, je ne suis pas forcement pour mettre les taux de probabilité car ces résultats ne se retrouve vrai qu'avec un très grand nombre de naissances et peuvent être totalement faux sur une portée.


En fait, les mutations Co-Dominante se comporte comme des mutations récessives lors qu'elles sont travaillées seules mais la dominance devient visible lors qu'elle se retrouve avec une mutation proche qui agit sur le même gène une mutation vas alors dominé l'autre et toujours de la même manière. la mutation la plus dominante pourra cacher la ou les mutations les moins dominante mais l'inverse n'est pas possible

avec un exemple plus concret ça sera peut-être plus clair : la face pale et la face blanche chez les callopsites.

face pale x face pale = face pale
normal x face pale = normal / face pale
normal / face pale x face pale = normal / face + face pale
normal / face pale x normal / face pale = normal / face pale + face pale+ normal
jusque là nous avons une mutation récessive normale[
on peut refaire exactement la même chose pour la face blanche

face pale x face blanche = face pale / face blanche
normal / face pale x face blanche = normal / face blanche + face pale / face blanche
face pale / face blanche x face blanche = face pale / face blanche + face blanche
face pale / face blanche x face pale / face blanche = face pale + face pale / face blanche + face blanche
on remarque qu'il est impossible d'avoir des face blanche porteur de la mutation face pale

dans les mutations co-dominantes courantes, on peut citer la série des bleus avec dans l'ordre de dominance :


  • aqua
  • turquoise
  • bleu

_________________
Mister J et sa ménagerie


Dernière édition par Mister J le Mer 30 Juin 2010 - 6:51, édité 2 fois (Raison : correction erreur de frappe.)
Revenir en haut Aller en bas
yamabushi
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10094
Age : 50
Localisation : Un lieu dit du Finistère(29)
Emploi/loisirs : Prof. de Maçonnerie/plein de chose !
Humeur : Ollaaaaaa ! Si vous saviez !
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 0:15

j'aime beaucoup cette page. Je sens qu'on va avancer là !

_________________
Perruchement vôtre ....   Invité

Mon élevage :
6 cpl ondulées
1m célestes,
1 male catherines,
2 f tetes de prunes,
1 cpl personatas,
1 cpl de croupion + 4femelles,
1 male kittlitz,
4 cpl de mandarin,
12 poules.
4 couple de calopsite

Ma maison a vendre en Meuse(55) en cliquand ici

Et on ose parler d'égalité des chances dans l'educ ! Venez plutot voir ici !
Revenir en haut Aller en bas
http://yamabushi.over-blog.fr
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 13:51

Mister J pour ce complément d'info. Je n'avais pas voulu rentrer dans les détails sur la co dominance car là cela se complique. Ton exemple est très bon mais toutes les mutations co dominantes ne se comportent pas comme "des mutations récessives autosomiques" voir ci dessous.
On retrouve ces cas complexes chez les callopsites, les ondulées, les roseicollis à ma connaissance.
En fait on ne peut pas vraiment parlé de co dominance seule pour ces facteurs que l'on classe dans les mutations récessives qui affecte une zone de la couleur de l'oiseau mais qui ont un rapport de dominance entre elles quand elles sont travaillées ensemble.
Pour les connaisseurs de l'élevage des ondulées, on retrouve le même principe avec le facteurs ailes grises, ailes claires et dilué. Travaillées seules ces mutations se comportent comme des mutations récessives autosomiques . Mais comme ces facteurs affectent une zone très rapprochée sur le chromosome porteur de la mutation, travaillées ensemble on retrouve un rapport de dominance entre elles dans l'ordre suivant:
Ailes grises > ailes claires > diluée.

Par contre la co dominance qui s'exprime par un coexistence visible sur la couleur de base de l'oiseau peut aussi se transmettre soit :
- comme une mutation dominante autosomale. Exemples chez les ondulées : masque jaune, facteur foncé sur du vert ou du bleu . Le facteur foncé chez les catherines qui s'ajoute aussi à la couleur de base de l'oiseau donnant en simple facteur : le vert foncé ou le cobalt, en double facteur : l'olive ou le mauve
- comme une mutation récessive autosomique : exemple l'aqua chez les roseicollis
- comme une mutation récessive liée au sexe : exemple pallid chez les roseicollis


Voili voilou
Mister J : Aurais tu des exemples pour d'autres espèces pour les différents cas ? De toutes façons il faudra passer aux fiches détaillées sur les mutations par espèces et à un calculateur génétique pour que tout le monde s'y retrouve du novice au plus calé.

Pour les pourcentages je vais éditer et mettre une petite note.

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Martial 60
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5572
Age : 41
Localisation : Oise
Emploi/loisirs : Rugby, Nature, jardinage, bricolage
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 13:59

Mister J, juste un petit rajout si je peux me permettre:
normal / face pâle x normal / face pâle = normal / face pâle + face pâle + normal
Wink
Revenir en haut Aller en bas
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 14:07

Bien vu Martial ! moi je commence à avoir la tête qui chauffe à force de me concentrer Je pense qu'on peut le rajouter directement sur ton post Mister pour que les personnes qui cherche à comprendre ne s'embrouillent pas.
A plusieurs c'est mieux cela force à la réflexion et à l'excellence
Merci !

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 18:04

Pêche* a écrit:
super! je m'y retrouve déja mieux! APLUSMOYEN

mais j'ai une question
Citation :
Par contre la femelle ZW est soit mutante ou normale (elle ne peut pas être porteuse car la mutation est porté uniquement par le chromosome Z

si la mutation est portée par le chromosome Z, le femelle en possédant un, comment se fait il qu'elle ne puisse pas être porteuse?
les femelles ne portent aucune mutration transmissible alors?
je sait, je suis difficile HIT

Lorsque qu'il y a deux ZZ, le gène muté sur un des Z se retrouve face au gène originel du deuzième Z... il ne pourra donc pas s'exprimer car le gène originel l'emporte (dans le cas d'une mutation recessive) donc oiseau porteur. Dans le cas d'une femelle Le gène muté sur le Z ne se retrouve pas devant son homologue originel car il n'existe pas (le deuxième chromosome étant le W), il ne peut donc que s'exprimer. C'est pour ca que si la femelle a le gène muté, il est forcément sur son seul Z et s'exprimera... on ne peut donc pas parler de porteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 18:20

Mister J a écrit:
Très bon sujet Tina, mais j'ai quelque complément à ajouter sur les mutations Co-dominante.

De plus, je ne suis pas forcement pour mettre les taux de probabilité car ces résultats ne se retrouve vrai qu'avec un très grand nombre de naissances et peuvent être totalement faux sur une portée.


En fait, les mutations Co-Dominante se comporte comme des mutations récessives lors qu'elles sont travaillées seules mais la dominance devient visible lors qu'elle se retrouve avec une mutation proche qui agit sur le même gène une mutation vas alors dominé l'autre et toujours de la même manière. la mutation la plus dominante pourra cacher la ou les mutations les moins dominante mais l'inverse n'est pas possible

avec un exemple plus concret ça sera peut-être plus clair : la face pale et la face blanche chez les callopsites.

face pale x face pale = face pale
normal x face pale = normal / face pale
normal / face pale x face pale = normal / face + face pale
normal / face pale x normal / face pale = normal / face pale + face pale+ normal
jusque là nous avons une mutation récessive normale[
on peut refaire exactement la même chose pour la face blanche

face pale x face blanche = face pale / face blanche
normal / face pale x face blanche = normal / face blanche + face pale / face blanche
face pale / face blanche x face blanche = face pale / face blanche + face blanche
on remarque qu'il est impossible d'avoir des face blanche porteur de la mutation face pale

dans les mutations co-dominantes courantes, on peut citer la série des bleus avec dans l'ordre de dominance :


  • aqua
  • turquoise
  • bleu

Il y a quelques trucs qui me laissent perplexes.
J'éleve des callos et je possède du FP comme du FB. Ce qui me chagrine un peu c'est que tu dis que dans une mutation co-dominante l'une l'emporte sur l'autre... c'est un peu contradictoire puisque le principe de la co-dominance c'est que les deux mutations s'expriment à plus ou moins fort degré.
Ce qui nous induit en erreur chez la callo c'est qu'un FP homozygote (FP/FP) porte le même non qu'un FP hétérozygote (FP/FB) mais ils sont pourtant bien différent. On ne peut pas dire que le FP l'emporte sur le FB puisque les deux mutations s'expriment. Comme je viens de le dire un FP homozygote est phenotypiquement différent d'un FP hétérozygote... ce qui veut dire que le face blanche agit dessus.

Exemples pour le roseicollis:

-Le AquaTurquoise (apple green) est différent du turquoise et du aqua.
-Le PallidIno est différent du pallid et du lutino
etc etc

Quelques photos pour illustrer

Un male FP hétérozygote


Male face blanche

Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
Derkut
Plumeau d'Or
Plumeau d'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1078
Age : 20
Localisation : Sainté
Emploi/loisirs : Plein de chose ...
Humeur : Heureuse
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 18:24

Très bonne fiche ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Martial 60
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5572
Age : 41
Localisation : Oise
Emploi/loisirs : Rugby, Nature, jardinage, bricolage
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 19:36

eh bien janma, tu as bien fait de repasser par ppp pour nous apporter ces précisions qui ont toutes leur importance! merci!
Revenir en haut Aller en bas
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 20:21

Jamma je suis ton raisonnement qui d'ailleurs n'est pas tout à fait contradictoire avec les propos de Mister J.
En effet ces mutations co dominantes présentent un "rapport de force" entre elles pour ne pas employer le terme qui te gêne "dominance". Mais il faut bien trouver des mots pour expliquer, ce n'est qu'une "vulgarisation" du terme dominance qui peut prêter à confusion en effet. Je me corrigerai donc dans mes propos.
Mister J a écrit "la mutation la plus dominante pourra cacher la ou les mutations les moins dominantes mais l'inverse n'est pas possible" et ce n'est pas faux ! on pourrait réécrire pour écarter la confusion : la mutation "la plus forte" pourra cacher la ou les mutations les "moins fortes" mais l'inverse n'est pas possible. Ce qui ne veut pas dire que les deux mutations co dominantes ne s'expriment pas forcément ensemble mais il semble y avoir une règle.
Du coup pour bon nombre de personnes on fait une généalisation dans l'appellation face pâle hétérozygote ou face pale homozygote par facilité.
Dans le cas de l'hétérozygote les facteurs face pale et fâce blanche s'expriment selon différents degré mais jamais tu obtiendras un hétéorzygote (FP/FB) qui présentera le phénotype (FB/FB), par contre le facteur face pale pourra masquer le facteur face blanche.

Aurais-tu jamma une photo d'un homozygote (FP/FP) car dans tes exemples en photos tu nous a mis une face blanche à la place, ce qui ne nous aide pas dans notre comparaison entre homozygote et hétérozygote.

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]


Dernière édition par tina le Mar 29 Juin 2010 - 21:14, édité 1 fois (Raison : erreur frappe)
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 22:27

L'une ne masque pas l'autre mais si on faisait cette différence entre FP hétéro et homo on pourrait dire que le FB masque le FP puisqu'il change le phenotype.
Il faut savoir regarder cette mutation autrement qu'avec les yeux d'un neophyte.

Je n'ai pas d'homozygote chez moi mais j'emprunte une photo à Thierry Dulière. Si mes souvenirs sont bons, la mutation est apparue chez lui.

On peut voir très nettement la différence, ce qui montre que le FP ne masque pas le FB mais s'accorde avec lui pour créer un nouveau phenotype. Un face pale hétérozygote est autant face pale que face blanche, après il faut savoir si c'est à la mutation que l'on donne le nom ou à ce que l'on voit.

Homo



Hetero

Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
Mister J
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2015
Age : 33
Localisation : entre Orléans (45) et Blois (41)
Emploi/loisirs : logistique / aqua
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 22:43

j'ai surtout essayer de l'expliquer comme j'ai compris mais n'ayant jamais vu de tel oiseaux en vrai je ne peux que dire ce qu'il se passe en théorie, la pratique étant bien souvent différente

_________________
Mister J et sa ménagerie
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 22:49

Tout ce que je dis n'est que theorique et ce n'est encore moins une vérité absolue Wink
J'ai juste constaté certaines choses et je colle les morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 23:14

Merci Jamma pour ces photos.
tu dis " après il faut savoir si c'est à la mutation que l'on donne le nom ou à ce que l'on voit."
et c'est bien là tout le problème d'autant plus qu'en matière de génétique il y a encore bien des progrès à faire par les scientifiques pour tenter de percer les mystères de ses transmissions complexe de l'héridité ; et de plus les appelations des mutations données en fonction des phénotypes dans le mode des oiseaux ont précédé la vulgarisation de la génétique à un public large, de même que des écritures comme face pale/face blanche.
L'appelation AquaTurquoise donnée chez les roseicollis serait donc un bon exemple puisqu'il y a là la présence de deux facteurs co dominants s'exprimant sur la couleur de base.
C'est bien de confronter nos différents avis car le problème de l'expession de différents facteur co dominant silmultanément est complexe et n'est pas bien maîtrisé scientifiquement.
Par contre quand on est dans le cas d'un seul facteur co dominant qui s'exprime sur une mutation récessive bleu chez l'ondulée il n'y a plus ce problème.

_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 23:20

Le problème est donc dans l'appelation de cette mutation et de ses combinaisons. Car le FP hétérozygote et bel et bien une combinaison et non une mutation. Je pense qu'à partir du moment où l'on se rend compte de cette différence il faut bien spécifier de quoi l'on parle... d'un face pale ou d'un "Face-paleFace-blanche".
Dans le doute, écrivons ce qui est certain, donc qu'il y a bien présence des deux gènes et que le phenotype en est changé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
tina
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17648
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mar 29 Juin 2010 - 23:58

Oui ce qui n'exclue pas qu'il puisse exister une loi génétique qui pourait expliquer dans quelles comment ces deux mutations se combinent entre elles et dans quelle proportion. C'est ce que Mister J voulait dire.
Comme les cas ailes grises, ailes claires, diluée chez l'ondulée !


_________________
Ce n'est pas parce que les perruches ne sont pas chères à l'acquisition qu'elles ne méritent pas les meilleurs soins.
Quand un oiseau montre des signes de maladie et de faiblesse, la maladie est déjà bien avancée : toujours avoir dans ses contacts les coordonnées des services vétérinaires adaptés et ne pas attendre. Il en va de la vie de l'oiseau.


[b]Tina , ses trois célestes et sept catherines[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mer 30 Juin 2010 - 1:14

Là je te suis pas.
Dans le cas d'une combinaison de mutation co-dominante il n'y a pas vraiment de lois. Il suffit juste que sur un chromosome il y ait l'une des deux mutations et sur l'autre la seconde.

FB x FP donne 100% de face pale hétérozygote
FB x FP hétérozygote donne 50% de FP hétéro et 50 % de FB
FP x FP hétéro donne 50% de FP et 5% de FP hétéro
FP hétéro x FP hétéro donne 25% de FB, 50% de FP hétéro et 25 % de FP.
Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
Mister J
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2015
Age : 33
Localisation : entre Orléans (45) et Blois (41)
Emploi/loisirs : logistique / aqua
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mer 30 Juin 2010 - 6:52

au final, on se retrouve d'accord sauf que tu appelles face pale hétérozygote ce que j'ai appelé face pale porteur face blanche

_________________
Mister J et sa ménagerie
Revenir en haut Aller en bas
Janma
Plumeau de Bronze
Plumeau de Bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 26
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   Mer 30 Juin 2010 - 9:04

Je n'étais pas d'accord quand tu parlais de la façon dont s'exprimait ces mutations l'une avec l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génétique : lexique de base, modes de transmission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génétique : lexique de base, modes de transmission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Génétique : lexique de base, modes de transmission
» ou trouver les modes de transmission de mutations?
» base de la génétique
» Modes de transmission
» question génétique sur le merling et sa transmission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruches - Passion - Photos & co :: L ESSENTIEL :: LES POST IT :: LES MUTATIONS ET SEXAGE-
Sauter vers: