AccueilPortailS'enregistrerConnexion
PPP ne répond pas aux inscriptions pour demande d'aide pour EAM, mais seulement à d'anciens membres actifs, uniquement pour sauvetage, preuves à l'appui.

Partagez | 
 

 Infection respiratoire chez le perroquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Béa
Plumeau Emeraude
Plumeau Emeraude


Féminin
Nombre de messages : 3638
Age : 46
Localisation : Gisors (eure)
Emploi/loisirs : Fonctionnaire territorial. Mes animaux à plumes, à poils et à écailles
Humeur : De bonne humeur quand on ne me cherche pas
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Infection respiratoire chez le perroquet   Sam 24 Sep 2011 - 13:26

UNE premiere partie :

L'APPAREIL RESPIRATOIRE-

Explication Necessaire Car Chez Le Perroquet

Organe Très Complexe



UNE DEUXIEME PARTIE:

LES AFFECTIONS PATOLOGIQUES DU PERROQUET.


Première partie

l'anatomie et physiologie du perroquet:


1:ouverture de la glotte ( en rouge )

2: langue

3 trachée

4:syrinx

5: bronches

6 poumons

7 sacs aériens

l'appareil respiratoire superieur:


Narines

Elles sont situées de part et d' autre de la partie superieure de la maxille( le bec )

Ces orifices correspondent au point d'entrée de l'air dans l'appareil respiratoire du perroquet.

Ces orifices sont entourès par la cire du bec cher le gris du gabon l'amazone , le ara, par des plumes cher le cacatoès l'electus ;

Un opercule keratinisés possédent une attache mobile occulte partiellement l'entrée de l'orifice , cet opercule a pour fonction de limiter l'entrée de corps étrangers dans la cavité nasale

Attention, ne jamais intervenir sur ces opercules..... ( il n'y a pas d'anomalie, ni obstrution, mais un organe ( clapet )necessaire a votre perroquet )

( mousse )

Les cavités nasales:


De forme tubulaires elles sont logées dans la maxille et sont séparées par une cloison nasale

Elles sont bordées dans leurs partie exterieurs par les diverticules des sinus infra-orbitaires.

Chez les perroquets, chacune des cavités nasales se compose de trois compartiments renfermant des rouleaux de cartilage ( cornets) qui fournissent de ce fait une surface d'activité respiratoire multipliés Ces rouleaux de cartilage sont enveloppés par une muqueuse très vascularisée et innervée

Au niveau des cornets, l'air inspiré est filtré, réchauffé et humidifié avant son passage dans l'appareil respiratoire inferieur

chacun des cornet sont contenus dans un méat ( ou sac .)

le premier cornet:

le Meat antérieur contient le cornet rostal recouvert d'un épithélium pavimenteux

le deuxième cornet

le meat moyen , plus important en taille il contient le cornet moyen recouvert d'un épithélium mucociliaire et communique avec la cavité buccale

le troisieme cornet :

le meat olfactif ou meat caudal contient le cornet caudal recouvert d'un épihélium olfactif ce meat communique uniquement avec le sinus infra orbitaire


Les Sinus Intra Orbitaires:


Très complexes ces diverticules nombreuses sont placés symétriquement de part et d'autre de la tête.

les sinus communique de part et d'autre par des espaces pneumatisés constitués par des stuctures osseuses alvéolaires tapissées par un tissu épithélial en certains endroits les parois ne sont plus osseuse mais simplement sous cutanée.

Chaque sinus infra orbitaire est en relation de l'avant vers l'arrière avec un diverticule anterieur logé dans le bec du perroquet et enveloppé par un diverticule pré orbitaire ( entre la narine et l'orbite ) il y a aussi un large diverticule infra orbitaire situé en dessus de la chambre sous orbitaire plus un diverticule retro orbitaire avec un diverticule pré auditif ,plus un diverticule mandibulaire auxquels s'ajoutent deux chambres ( la chambre maxillaire et la chambre sous orbitaire )

Et chaque sinus infra orbitaire posséde deux ouverture situées dans la région dorsale perméttant de communiquer avec la cavité nasale au niveau du méat moyen d'une part et du méat olfactif d'autre part

Cette complexité n'est pas sans poser de problemes lors d'infection locale qui rend souvent impossible la survie de l oiseau malade



Sacs cervico céphaliques

Ces sacs prennent leurs points de départ sur les faces latéropostérieures supérieures du crane du perroquet et descendent le long des vertèbres cervicales de l'animal et rejoingnent en passant a l'arrière des arcs zygomatiques , les sinus infraorbitaires.


L'APPAREIL RESPIRATOIRE INFERIEUR:

le larynx:

situé a l'avant de la trachée il est constitué de quatre cartilage articulé les uns aux autres

La glotte:

deux lêvres aux bords ciliés recouvertes d'une épithélium contenant les glandes a mucus retiennent les corps étrangers

La trachée:

constitués d'anneaux complèts tapisée d'un épithélium cilié

Le Syrinx:


Est un organe spéciphique du monde aviaire , cette organe qui a une forme différente selon l'espèce aviaire est l'équivalent de l'organe de la voix chez nous les humains c'est l'endroit ou ce fait le chant et la parole du perroquet l'air en provenance des sacs aériens est envoyés sous préssion dans le syrinx et il est modulé par le perroquet pour reproduire des sons complété par des mouvement de sa trachée et de sa langue

les Bronches

organes très court assurent la jonction entre le syrinx et les poumons.

organes très fragile en cas d'infection respiratoire au pronostic vital souvant dramatique

Les Poumons

les poumons du perroquets non rien a voir avec vos poumons, ils sont en nid d' abeille ,les voies aériennes n'haboutissent pas à des alvéoles , mais a un système excessivement dense de capillaires sanguins et aériens pour une adaptation au vol.


les sacs aériens /

Spécificité des oiseaux, ils sont des prolongements sacculaires extra pulmonaires en relation avec les poumons; grace a des bronches secondaires et tertiaires

Ont distingue un sac aérien claviculaire unique plus deux sacs aériens cervicaux, plus deux sacs aériens thoraciques supérieurs plus deux sacs aériens thoraciques inferieurs et deux sacs aériens abdominaux ( les plus volumineux)

les sacs aériens ont plusieurs roles:

de ventilation pulmonaire

d 'humidificateur de l'air inspiré

de régulateur thermique de l'oiseau,

d'allégement de l'organisme en vol,

isolateur des organes coélomiques,

réserve d'air pour le vol, pour le chant ou la parole, ,

caisse de résonnance,

protection des organes en cas de chocs,

véritable air bags lors de chute ou d'atterissage brutal

(mousse)


deuxième partie:

Pathologie du perroquet

ou autres oiseaux exotiques:

tableaux des symtômes

de l'appareil respiratoire supérieur:

SYMPTÖMES: AFFECTIONS:
NARINES:

*epaississement des cires;

*masse obstruant plus ou moins les narines et imprisonnant les opercules

*plumes du pourtout des narines collées

*conjonctivite ou kerato-conjonctivite associées

*lésions de grattage autour des cires

eternuement,bruit respiratoires

respiration bec ouvert

secousses de la tête ( avec évacuation du jetage)

jetage ( écoulement nasale)

-hypertrophie de la cire

-gale du bec ( cnemidocoptes pilae)

-corps etranger

-exsudat(sereux ou purulent)

rhinolite( concretion purulente)

-papillomes


CAVITES NASALES,SINUS:

*déformations sinusales perioculaires

*masse purulente,jetage,au niveau de la fente choanale, ou du palais


-rhinolite

-rhinite,sinusite

-atresie des choanes( très rare)

-abces des choanes

-tumeurs(mélanome ( très rare)

SAC AERIEN CERVICO-CEPHALIQUE:

*gonflement sous-cutané,en face posterieure de la tête et du cou,

*inflammation et tétrécissement de la jonction avec les sinus infra-orbitaire,

*collection purulente;

-inflammation et retrecissement de la jonction avec les sinus infra orbitaire

-collection purulente


tableaux des symptômes

de l'appareil respiratoire inférieur:

symptomes physiques

et fontionnels

affections( concerne toute les rublique de droite)
*Dyspnée:entrainant une attitude corporelle modifié polypnée,

*bec grand ouvert,

*ailes semi tombantes et tenues écartées du corps ( en permanence)

*battements rythmiques de la queue ( en permanence )

* intolerance à l'effort ( essoufflement prolongé, temps de récupération très long )



Glotte:

-trichomonose

-papillome;

-abcés,

-oedeme.

surinx:

-corps étranger

-granulomes


obstacle à la circulation de l'air:

*baillement continu,

*secousses de la tête,

*mouvements répétitifs de déglution

* toux,

*émission de sons anormaux,

*changements ou extinction de voix,

*asphyxie,

picage au regard des sacs aériens atteints

trachée : fausse route ( au gavage, ou en mangent)

-corps étranger ( graine, nodule )

-trachéite ( bactérienne, virale, fongique )

bronches:

-bronchite ( bactérienne,virale,fonfique )

sacs aériens:

-aérosacculite( virale, bactetienne, fongique)

-rupture de la paroi


attitude en boule fréquente

diminution ou arrêt de l'alimentation

poumons:

-coup de froid, congestion

-inhalation de toxine volatils( téflon d'ustensile de cuisine )

granulomes ,

silicose ( cigarettes, poussières)



pneumonie virale ,

tumeurs ( très rare )

Voilà comme cela est arrivé au petit Jack de Nadège, cela peut aussi très bien arrivé aussi pour nos oiseaux

Revenir en haut Aller en bas
Béa
Plumeau Emeraude
Plumeau Emeraude


Féminin
Nombre de messages : 3638
Age : 46
Localisation : Gisors (eure)
Emploi/loisirs : Fonctionnaire territorial. Mes animaux à plumes, à poils et à écailles
Humeur : De bonne humeur quand on ne me cherche pas
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Infection respiratoire chez le perroquet   Sam 24 Sep 2011 - 13:49





PERROQUETS ET PARASITOSES:


Les perroquets maintenus a l'intérieur des maisons ( ou les perroquets élevés à la main)

sont bien sur moins affectés voir jamais , alors que les oiseaux en volière extérieur

et ceux provenants d'importation sont fréquemment parasités .


Mais les perroquets parasités sont de plus en plus rare depuis que les éleveur,

les animaleries déparasite régulièrement de façon préventive.

parasites en cause
sujets inferctés, et symptômes

détection traitement
Ascaridiose,endroparasite intestinaux
surtout

les oiseau détenus en extérieur .

amaigrissement, diarrhée

visualisation des vers dans les fientes, oeufs présents lors d'analyse fécal
fenbendazole 5 à 8mg par jour pendant 3 à 5jours. ou bien

levamisole 20mg/kg pendant 3 jours

Giardiase endroparasite intestinaux
jeunes oiseaux

par indigestion fécal

apathie,anorexie,

diarrhée,trouble cutanée,

mise en évidence par observation microscopique des déjections sur plusieurs prélevements dimétridazole 50mg/kg pendant 10 jours , 2 fois par jours,
coccidiose , endroparasite intestinal
tous les oiseaux,

asthénie,anorexie,

amaigrissement,

diarrhée muqueuse ou sanguinolente

mise en évidence du parasite dans les fientes par analyse
sulfadiméthoxine et pyréthalmine

8 gouttes pour 100 ml pendant 5 jours


microfilariose ,larve dans le sang,

vers adulte dans les sacs aériens les cavités toracique,et abdominale

seulement

les perroquets d'importation

piqués par des insectes

hématophages

anémie,pneumonie,

thromboses,troubles nerveux

mises en évidence des microfilaires sur frottis sanguins par plusieurs analyses
lévamisole 18,5mg/kg/jours-

pendant 4 à 5 jours

syngamose,endroparasite larve dans le sang, vers adulte rouges,males et femelles toujours accouplés dans la trachés
surtout

les oiseaux d'importations

respiration bruyante,

tous baillements

pour évacuer les mucus,

et vers obstruant la trachée

anorexie, amaigrissement

mises en évidence des oeufs dans les fientes , observation des adultes par endroscopie trachéale ivermectine 200µg/kg ou thiabendazole 100mg/j pendant 7 à 10 jours
teniasis, endroparasites intestinaux
surtout

les oiseaux importés

anorexie,polydipsie,

amaigrissement,apathie,

diarrhée parfois hémorragique, anémie

présence d'anneaux dans les fientes ou mise en évidence d'oeufs
niclosamide 200 à 500 mg/kg à renouveler au bout de 15 jours

ou bien praziquantel 15mg 2 fois à 15 jours d'intervalle

la gale, acariens de la famille des sarcoptidés vivant en surface et dans l'épaisseur de la peau
peu fréquente chez les oiseaux

croute épaisse spongieuse, d'abord sur les narines et les commissures du bec,s'etendant par la suite au pattes, au pourtout des yeux puis tous le corp,, chute des plumes, amaigrissement, difficultés respiratoires

lésions visibles typiques, observations des parasites au microscope
ivermectine 0.2mg/kg 2à3 fois à 7 ou 10 jours d'intervalle

vitamine A

désenfection de la cage et des perchoirs détruire toute les parties en bois


Bien sur il existe d'autres parasites plus rare, il faut a votre oiseau une bonne hygiène de vie,

avoir une cage toujours propre, des accéssoires toujours propre et désinfectés chaque semaine

bonne santé à vos amis les perroquet
Revenir en haut Aller en bas
 
Infection respiratoire chez le perroquet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infection respiratoire chez le perroquet
» Infection respiratoire chez Python regius
» Re-chute après infection pulmonaire ??!!!
» problèmes respiratoire chez mes faisans
» infection urinaire chez une chienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruches - Passion - Photos & co :: TOUT SUR NOS PLUMEAUX :: SANTE SOINS-
Sauter vers: