AccueilPortailS'enregistrerConnexion
PPP ne répond pas aux inscriptions pour demande d'aide pour EAM, mais seulement à d'anciens membres actifs, uniquement pour sauvetage, preuves à l'appui.

Partagez | 
 

 consanguinité et homogamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: consanguinité et homogamie   Lun 25 Fév 2008 - 12:40

puisque le sujet revient quelques fois, je vais vous donner un peu de théorie Razz

je vais reprendre l'exemple avec les allèles V (dominant) et b (récessif)


* loi de Hardy-Weinberg :

dans une population, les allèles V et b sont présents à les fréquences p et q respectives

dans un population panmictique (càd où les individus se croisent au hasard), la répartition des génotypes est donnée par la loi de Hardy-Weinberg :
p² + 2pq + q² = 1
les fréquences géniques d'une population à l'équilibre sont donc :
p² pour VV
2pq pour Vb
q² pour bb


* Consanguinité

un croisement consanguin est un croisement entre deux individus qui sont apparentés

chez les oiseaux, p.ex., il est fréquent que les couples se forment à partir d'une même nichée...

les croisement consanguins sont souvent utilisés pas les agronomes pour améliorer les races de plantes cultivées ou d'animaux domestiques


composition génotypique d'une population à la 1ère génération :
p².VV 2pq.Vb q².bb

la consanguinité a pour effet d'augmenter la fréquence des homozygotes (VV et bb)
la vitesse de perte des hétérozygotes (Vb) est d'autant + grande que le degré de parenté est grand

le degré de consanguinité est souvent musuré par le coefficient de Wright (F) et exprime la quantité d'hétérozygotie perdue :

nombre de générations
consanguines.....................F..............VV.............Vb.............bb
----------------------------------------------------------------------------
0........................................0...............p²............2pq.............q²
1 ou +...........................0<F<1........p²+Fpq......2pq-Fpq......q²+Fpq
infini (popul. à l'équil.).........1............p²+pq............0...........q²+pq

une autre conséquence importante de la consanguinité est la dépression de consanguinité, càd, la réduction de vigeur et de capacité de reproduction, liée à la perte de l'hétérozygotie


* homogamie phéotypique

l'homogamie est la tendance des semblables à s'accoupler entre eux

l'homogamie pratiquée par les éleveurs est l'homogamie phénotypique :
lorsqu'un caractère morphologique ou physiologique semble suffisamment interressant pour être reproduit à + grande échelle, ils croisent entre eux des individus portant ces mêmes caractères
certains de ces caractères sont dus à des gènes dominants, et se manifestent donc à l'état homozygote (VV) et à l'état hétérozygote (Vb)
d'autres sont dus à des gènes récessif et ne sont donc visibles qu'à l'état homozygote (bb)

après 'n' générations :
la fréquence des hétérozygotes est donnée par Fn = 1/n
la fréquence des homozygotes est donnée par FAA = Faa = (n-1)/2n
Revenir en haut Aller en bas
 
consanguinité et homogamie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La consanguinité
» consanguinité frere /soeur
» risque de consanguinité
» la consanguinité chez les canaris
» consanguinité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruches - Passion - Photos & co :: L ESSENTIEL :: LES POST IT :: LES MUTATIONS ET SEXAGE-
Sauter vers: