AccueilPortailS'enregistrerConnexion
PPP ne répond pas aux inscriptions pour demande d'aide pour EAM, mais seulement à d'anciens membres actifs, uniquement pour sauvetage, preuves à l'appui.

Partagez | 
 

 Fiche : PBFD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacq
Plumeau Diamant
Plumeau Diamant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5806
Age : 50
Localisation : Hpd Belgique
Emploi/loisirs : la lecture , les poissons et le jardinage
Humeur : j aime rire
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Fiche : PBFD   Ven 27 Fév 2009 - 15:33

Le PBFD


Soit : La maladie du bec et des plumes , Psittacine beak and Feather disease.
perruche2 A : L historique :

Le PBFD est une infection virale liée à un circonvenus décrit pour la première fois en 1975 par le docteur R. Perry
A cet époque , c’est la maladie la plus fréquemment rencontrée sur les bec crochus en Australie


perruche2 B : L’ origine de la maladie :

Arrow Elle est liée à un virus non enveloppé , icosaédrique et d’un diamètre allant de 12 à 26 mm.

Arrow Il appartient à la famille des circoviridae qui comprend également le circonvenus porcin (pcu) et des circonvenus des plantes .

Arrow C’est le plus petit des virus capable d engendrer une maladie .

Arrow Il infecte et tue les cellules des plumes et du bec ainsi que les cellules liées au système immunitaire qu il détruit.
C’est ainsi que de nombreux oiseaux atteints de cette maladie succombent à des infections secondaires, bactériennes ou autres.


perruche2 C : La situation aviaire:

Tous les psittacidés peuvent être touchés par cette maladie quelque soit l âge , mais c’est la catégorie des 0 à 3 ans les plus atteints .
Actuellement, beaucoup d’oiseaux dans la nature et aussi en captivité sont atteints ( /- 20% ) et les plus touchés sont les cacatoès
Tous les oiseaux atteints ne déclarent pas la maladie, ils sont porteurs d un virus dormant dans l organisme , ils sont dit « porteurs sains »

perruche2 D : Les signes cliniques :
Les oiseaux réagissent différemment selon leur âge ,l’espèce, et l’efficacité de leur défense immunitaire.
C’ est ainsi qu’il y a trois formes de cette maladie
Arrow La forme suraiguë
Arrow La forme aiguë
Arrow La forme chronique


perruche1 1°) La forme suraiguë :

Elle se traduit par une chute rapide des défenses immunitaires aboutissant à la mort rapide par une septicémie ou pneumonie et ceci avant même l’ apparition des premiers signes de la maladie.
Cette forme est aussi impliquée dans des mortalités embryonnaires ou de nouveaux nés , sans signes spécifiques.

perruche1 2°) La forme aiguë :

Chez les oiseaux au nid ou à la sortie du nid .
Elle est caractérisée par une dépression clinique , des diarrhées et un développement anormal du bec et des plumes surtout lors du rem-plumage .
Cette forme de la maladie peut entraîner la mort en 15 jours .
Les oiseaux les plu touchés se situent dans la tranche des 4à6 mois surtout , surtout chez les gris du Gabon , qui pour eux , il n y a aucune lésion visible des plumes ou du bec .

perruche1 3°) La forme Chronique :
L’ apparition des symptômes est plus tardive voir absente dans le cas ou les se seraient immunisés naturellement contre le virus .

Arrow La particularité du virus est de s’attaquer au système lymphoréticulose provoquant l’immunodépression des animaux infectés .
Il est détectable dan le sang , les bulbes des plumes , le thymus , la rate , les intestins , les poumons , la trachée , le foie , la bourse de fabricus , les articulations et la moëlle osseuse .

Arrow La période d’incubation , elle est de 21 à 28 jours , mais elle dépend de la dose virale à laquelle l oiseau a été exposé , de la résistance de son système immunitaire et de son état physiologique général ( stress , période de remplumage )
Ce délai de latence avant l apparition du virus dans le sang peut atteindre 18 mois.
Le tractus gastro-intestinal semble être un site potentiel de réplication virale et d’excrétion , ce qui explique la relation significative entre les diarrhées et l’ isolement du virus dans les fèces.

perruche3 Les symptômes classiques de la maladie :
Dystrophie des plumes en croissance puis la perte de ces plumes à la nécrose du bec .
Le diagnostic différentiel des anomalies de l’emplumement doit cependant être réalisé par rapport à une simple infection des follicules plumeux , un pincement de la peau au niveau des follicules plumeux , un traumatisme ,ou une malnutrition .
Un oiseau porteur du virus du PBFD peut présenter un plumage parfaitement normal
Des changements anormaux des couleurs des plumes peuvent être observées chez certaines espèces comme
* Le perroquet gris du Gabon :développement anormale des plumes rouges
* La perruche princesse : apparition de plumes jaunes à la place des vertes .
La vitesse de perte des plumes est variable chez les oiseaux , cela peut être lent avec l’ apparition de quelques plumes anormales à chaque mue .
Les plumes à croissance rapide , sont affectées en premier entraînant l’ apparition d un plumage ébourriffé et terne , avec présence de sang dans le fourreau .
Le bec tend lui à prendre un aspect luisant chez le cacatoès suite à l absence de poudre de plumes .

La forme subaigüe

Elle peut survenir sur des oisillons ou jeunes oiseaux au moment de la formation des premières plumes , en remplacement du duvet néonatal .
Dans ce cas , l’ infection est marquée par la nécrose , la fracture , la courbure , et la perte prématurée des plumes en développement associé à une hémorragie .
Les oiseaux dont la majorité des plumes sont en développement montrent des lésions les plus sévères .
La progression clinique de la maladie est moins grave moins grave chez les jeunes oiseaux développant des signes cliniques après la croissance complète des plumes du corps .
Les anomalies vont concerner les plumes en croissance de la queue et des ailes .
Les oiseaux touchés par cette forme aigüe , l issue sera fatale , faisant suit à de nombreuses complications bactériennes , virales et fongiques .
Certaines espèces semblent capable d’ éliminer l’ infection et de récupérer .(Plus souvent chez les inséparables que d autres !)
Il faut savoir également que certains oiseaux peuvent se comporter en tant que porteur asymptômatique et présenter un risque de contammination pour le reste de l’élevage .
Arrow L’infection subaigüe se caractérise chez le jeune oiseau par :
bounce Dépression
bounce Anorexie
bounce Stase du jabot
bounce Diarrhée mucoïde et verdâtre pouvant entrainer le décès , en quelques semaines .

A ce stade les oiseaux ne possèdant qu’ un duvet ,aucune anomalie du plumage n’ est mise en évidence , mais des lésions hépatiques causées par le virus , peuvent être observées et des germes de surinfection de types clamydiophyla psittaci .
Cette évolution est typique des gri du Gabon , cacatoès et inséparables

Le virus de la PBFD serait impliqué lors de l apparition des signes cliniques classiques de mue Francaise chez les perruches ondulées et des signes cliniques similaires chez les inséparables et les perruches à collier .


perruche2 E) Les voies de contamination,
Arrow La principale voie semble être la voie horizontale

Crying or Very sad Contamination directe ou indirecte ,entre oiseaux .
Les oiseaux porteurs excrètent le virus au niveau du bec et des sinus ,des fientes et par l intermédiaire des plumes (car grande quantité de virus est retrouvée dans la poussière des plumes )
Les particules virales sont véhiculées par des particules de poussière et tentent de s accumuler dans les zones poussiéreuses .

Crying or Very sad Le virus est très résistant et donc peut persister plusieurs mois dans l environnement
La diffusion de celui-ci peut se faire par :

*** Les personnes soignants les oiseaux (vêtements , chaussures , cheveux , …)
*** La nourriture , les mangeoires
*** Les nids ,perchoirs , et les différents ustensiles ou matériel déposés dans les cages .
*** Les courants d’ air ou le vent ,peuvent déplacer l’ infection d’un endroit à un autre élevage .

Crying or Very sad La contamination ,se fait alors par inhalation ou ingestion des particules virales .
La présence du virus dans le jabot peut expliquer le transfert de contamination de l adulte vers le jeune lors de l alimentation de celui-ci

Arrow La contamination par voie verticale :
De la femelle contaminée à l œuf ,
La contamination lors de l éclosion du poussin ,dans un nid contaminé (le virus peut persister des mois voir des années dans un nid)
Mais il faut savoir qu’ un poussin issu de parents négatifs peut développer la maladie dès lors qu’ il est contaminé par son environnement .


perruche2 G) Le diagnostic :
Le diagnostic clinique d’ une PBFD aigüe ne pose pas de problème aux vétérinaires ,Ce sont surtout les oiseaux porteurs qui ne montrent pas de signes classiques de cette maladie ou qui montrent des signes discrets du fait de leur âge ou de leur statut immunologique qui posent problème.

L’examen histologique des follicules plumeux peut permettre de diagnostiquer une infection active , mais ne permet pes de diagnostiquer la maladie chez un porteur asymptomatique
De plus, toutes les plumes ne semblent pas atteintes par le virus .

La PCR permet la mise en évidence de l’ADN du virus de la PBFD . Cette méthode peut être réalisée à partir de différents prélèvements : Plumes , sang , organes internes ,….
La très grandes sensibilité de ce test permet la recherche de l’ ADN virale dans l’ environnement , à partir de chiffonnettes réalisées dans les cages et surface de matériel d élevage ….



perruche2 H ) La prévention :

Il faut isoler l’ oiseau contaminé ou suspect
Désinfecter ou détruire tout matériel , objet , nourriture qui auraient été en contact avec l’ oiseau ou servant à son entretien quotidien .

ATTENTION : LE VIRUS EST TRES RESISTANT A DE NOMBREUX DESINFECTANTS ET IL PEUT SURVIVRE PLUSIEURS MOIS VOIR MEME DES ANNEES DANS UN LIEU CONTAMINE

perruche2 I ) Traitement et vaccination :
Différents essais ont été réalisés dans le monde et surtout en Australie , pour développer un vaccin permettant de limiter l’ infection du virus
A ce jour il n existe aucun vaccin


perruche2 J) Recommandation au moment de l’ acquisition de votre perroquet :
Tout acquéreur d’ un perroquet doit obtenir un certificat vétérinaire mentionnant que l’ oiseau est négatif au test de la PBFD lors de son achat
Attention :
La période d’incubation est de un mois , il vous faudra en fonction de la date de l examen demander un nouveau certificat sanitaire soit un mois après l’ achat , faire confirmer la négativité par un nouveau test et demander une garantie de reprise ![i]


Dernière édition par jacq le Mar 3 Mar 2009 - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jacq
Plumeau Diamant
Plumeau Diamant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5806
Age : 50
Localisation : Hpd Belgique
Emploi/loisirs : la lecture , les poissons et le jardinage
Humeur : j aime rire
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Fiche : PBFD   Ven 27 Fév 2009 - 16:32

Quelques conseils pour le prélèvements pour le PBFD

Il existe trois possibilités de prélèvements :

A) A partir des plumes

B) A partir du sang

C) A partir de l’ environnement



perruche3 A) A partir des plumes :
Il faut prélever cinq à six plumes sur la poitrine , la base du cou ou le dos de l oiseau .
Mettre les plumes dans un sac plastique type congélation
Identifier le prélèvement : numéro de bague et nom de l’ oiseau
Remplir la fiche de renseignements

Attention :

Ne pas ramasser les plumes dans le fond de la cage
Lors du prélèvements ne pas toucher l intérieur du sachet , ni la base de la plume car risque de contamination par de l ADN humain ,
Ne pas utiliser de gants poudrés
Si plusieurs prélèvements , ce désinfecter correctement les mains entre chaque prélèvement .

perruche3 B)A partir de sang
Attention , la prise de sang est un acte vétérinaire et sera fait par celui-ci !

Après nettoyage et désinfection de l’ extrèmité de la patte de l oiseau , on coupera un ongle et on prélèvera une goutte de sang dans un récipient contenant un anticoagulant

Le prélèvement est identifié par le numéro de la bague et le nom de l’ oiseau , et sera accompagné de la fiche de renseignements

perruche3 C)A partir de l’environnement

Ces prélèvements permettent d’estimer la présence du virus dans l’ environnement des volières.
Labaform propopse des kits de prélèvements

Il faut prélever de la poussière à l’ aide d’ une chiffonnette en frottant les surfaces et matériel d’ élevage ,…..
Replacer cette chiffonnette dans son emballage , identifier le prélèvement ainsi que la fiche de renseignements


Pour recevoir vos résultats plus rapidement , il faut joindre le règlement à votre envoi ou régler votre prestation en ligne sur le site internet
Vous aurez ainsi les résultats par téléphone , fax ou e-mail ,ensuite un courrier , vous sera adressé en ,reprenant les résultats et les informations de la fiche de renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Mag
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33771
Age : 107
Localisation : VAL D\'OISE
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Fiche : PBFD   Mar 3 Mar 2009 - 19:49

Vous pouvez poster vos commentaires ici : http://perruches.forums-actifs.net/sante-soins-f4/commentaire-sur-l-la-fiche-sur-le-pbfd-t6604.htm#156091

Merci à Jacq pour la réalisation de cette superbe fiche AMOUR

_________________
Toutes mes pensées pour tina et tino.



Mag : Éleveur de touis celeste miniperroquet

============================================================
Perdre ne signifie rien, et si vous êtes trop possédé par l'idée de gagner, la moindre déception peut vous briser.
============================================================
Revenir en haut Aller en bas
http://dolipranne1959.spaces.live.com/photos/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche : PBFD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche : PBFD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FICHE ELEVAGE SULCATA
» Fatsia japonica ( Fiche )
» Fiche de culture Astrophytum asterias
» Canna indica ( Fiche )
» Fiche sur les Cuora flavomarginata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruches - Passion - Photos & co :: L ESSENTIEL :: LES POST IT :: SANTE BIOLOGIE ANATOMIE-
Sauter vers: